llora la llorona


Probablement peu des gens l’ont connue. Mais ceux qui avons eu l’opportunité de l’entendre gardons un tres vif souvenir. Sa voix brisée pénètre toute suite au plus profond, comme une lamentation chantée. Lhasa est morte. C’était le 1er janvier dernier. Cela a été annoncé dans Libération (Lhasa, un gran vide, por François-Xavier Gomez).

Lhasa est née de père mexicain et mère gringa. Avec eux et ses neuf frères, pendant les premiers sept ans de sa vie, elle a silloné le Mexique et les Etats-Unis dans un bus. A 19 ans elle s’est établie à Montréal, ville où elle a finalement résidée. Et elle a commencé à chanter. En espagnol, en anglais et en français. Ce qui le permit d’être connue aussi en France. Car en plus de chanter en français, elle le fasait d’une manière que très peu, pour peu qu’ils soient, peuvent l’oublier. Il a suffit avec trois albums (La Llorona, The Living Road et Lhasa). Mais le cancer de sein a fait son méchant boulot. Lhasa n’existe plus.

Un de ses beaux vidéos, ici.

Son site web, se résiste à se résigner (triste espérance…).

Responder

Por favor, inicia sesión con uno de estos métodos para publicar tu comentario:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s