Et ma surdosse…

Lectoolique

Commune des Arts qui ont le dessin pour base. Adresse, Mémoire et observations présentés à l’Assemblée Nationale. Paris: s.é., 1791, [2], 74 pp.

Ceci est un document fort intéressant dans ma thèse. C’est un pamphlet signé par le peintre J.B. Restout au nom de la Commune des arts. Cette Commune était une réunion d’artistes révolutionnaires, une sorte de coopérative. Il s’agit d’une de toutes premières organisations qui ont pris position face à la problématique du patrimoine artistique français, suite aux décrets de nationalisation des biens de l’Eglise. Elle deviendra très vite un instrument du peintre Jacques-Louis David et ses créatures, mais ses mémoires, projets et adresses, ainsi que son organisation interne, reste très intéressante. Elle même fut supprimée en 1793 ou plutôt rebaptisée comme “Société populaire et républicaine des arts”.

Le pamphlet se situe parmi la littérature très critique envers l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture. La rhétorique…

Ver la entrada original 1.629 palabras más

Responder

Por favor, inicia sesión con uno de estos métodos para publicar tu comentario:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s